Ferme-usine des #1000vaches : Stop à l’impunité !!!

45 276
citoyens ont interpellé le gouvernement

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre courriel est transmis aux cibles de la pétition et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque courriel envoyé ou sur simple demande.

Pourquoi cette pétition ?

Depuis maintenant deux ans, la ferme-usine dite des 1000 vaches située à Drucat dans la Somme est illégale. Cette installation classée a été autorisée le 1er février 2013 pour l’exploitation d’un élevage de 500 vaches. Or, après enquête, il s’est avéré que cette ferme-usine parquait non pas 500 mais 850 vaches, constat effectué il y a maintenant plus de deux ans !!!

500 vaches, c’est trop… 850, c’est plus que trop !!!

En mai 2016, la ministre de l’Ecologie a écrit au préfet de la Somme afin « de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que les prescriptions de l’arrêté préfectoral d’autorisation de février 2013 soient respectées » c’est-à-dire le retour aux 500 vaches autorisées. Or, depuis cette date, rien ne semble avoir changé. L’illégalité perdure et la justice se hâte… lentement !!!

Malgré les actions et mobilisations de Novissen, association locale mobilisée contre cette ferme-usine, l’Etat semble accepter implicitement qu’un industriel puisse s’affranchir des règles les plus élémentaires du droit ; au vu et au su de tous !!! L’influence des promoteurs de cette ferme-usine ne semble pas étrangère à la passivité de ceux qui devraient faire appliquer la loi !

Face à l’attentisme de l’Etat, Agir pour l’Environnement relaie un appel de Novissen visant à interpeller le premier Ministre ainsi que les ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture. Interpellation dont le but unique est simple et explicite : exiger la fin de l’illégalité et poursuivre le combat contre les ferme-usines !

Pourquoi s’opposer aux fermes-usines ?

La ferme-usine des 1000 vaches est le symbole des dérives d’une industrialisation à marche forcée de l’agriculture.

Ce projet normalise une souffrance animale insoutenable et réduit le paysan au simple rôle d’exécutant soumis aux exigences d’une surproduction chronique.

La taille disproportionnée de la ferme rend tout respect des animaux illusoire. Les vaches seront parquées dans un univers concentrationnaire, bourrées d’antibiotiques. Ce projet consacre une logique où la malbouffe n’est que le prolongement du mal-être animal.

Pire, il faudra 2700 hectares de terre pour épandre les 40 000 tonnes de boues résiduelles. La baie de Somme risque de rapidement connaître les inévitables marées vertes et contaminations des eaux de surface !

Entre 2000 et 2010, environ 40% des fermes laitières ont disparu en France alors même que la taille moyenne des troupeaux s’est accrue de 48% ! A l’heure où le monde paysan subit de plein fouet une crise systémique, il est plus que temps de contester cette industrialisation de l’élevage.